> > > Nouveaux programmes scolaires : le CSP demande un délai supplémentaire d'un an.

Nouveaux programmes scolaires : le CSP demande un délai supplémentaire d'un an.

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 21/02/2014

Nouveaux programmes scolaires : le CSP demande un délai supplémentaire d'un an.
Classe cycle 3 à l’école nouvelle d’Antony – Photo PE Weck 2005 (Wikimedia Commons – Mica/CC-by-sa-2.5)

Le conseil supérieur des programmes (CSP), chargé de la création des programmes scolaires a demandé un délai supplémentaire d’un an. Cette demande a été acceptée par le ministère de l’Éducation nationale qui a annoncé que les nouveaux programmes ne feront effet qu’à partir du 2e semestre 2015.

Un délai d’un an supplémentaire

Face au travail demandé et au calendrier fixé, le conseil supérieur des programmes (CSP) et plusieurs syndicats ont demandé un délai d’un supplémentaire. Cette demande a été acceptée par le ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon qui a mis en place un nouveau calendrier :

  • Printemps 2014 : redéfinition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, ainsi que l’élaboration des programmes d’enseignement moral et civique de l’école au lycée.
  • Été 2014 : élaboration des programmes de la maternelle pour permettre aux enseignants de s’adapter pour la rentrée 2015.
  • Automne 2014 : parcours d’éducation artistique et culturelle.
  • Hiver 2015 : élaborations des programmes de la scolarité obligatoire pour une mise en place à la rentrée 2016.

Le ministère explique dans un communiqué que ce délai est nécessaire, car « la refondation pédagogique ne se fera pas sans une refonte réussie des programmes ».

Cette refonte des programmes est très attendue. Les programmes actuellement en vigueur au primaire datent de 2008 et ont été très critiqués par les enseignants et les parents lors de leur mise en place.

Le CSP : responsable de l’élaboration des programmes

Créé par la loi de la refondation de l’École du 8 juillet 2013, le Conseil supérieur des programmes (CSP) a pour but d’élaborer des programmes scolaires transparents et en accord avec le contenu du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

Le ministère de l’Éducation nationale lui avait confié la mission, en octobre 2013, de définir le socle commun d’enseignement moral et civique de l’école au lycée. En décembre 2013, le CSP a reçu une nouvelle tâche : élaborer les programmes pour la maternelle.

Actualités liées

La Direction du numérique pour l’éducation est née

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 18/02/2014

La Direction du numérique pour l’éducation est née

Dans le cadre de la politique de modernisation du service public et afin d’organiser le développement du numérique à l’école, une nouvelle direction a été mise en place au sein du ministère de l’Éducation nationale. La mission de la direction du numérique pour l’éducation (DNE) débutera...

Un village du vélo scolaire au salon Intertice – ESR à Paris le 13 février

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 11/02/2014 - Mise à jour le 06/03/2014

Un village du vélo scolaire au salon Intertice – ESR à Paris le 13 février

Jeudi 13 février, l’espace Grande Arche de La Défense à Paris accueille le salon national de l’éducation à la sécurité routière, « Intertice – ESR ». Pour l’occasion, un village du vélo scolaire est mis en place. Un point presse sur la « Semaine du vélo à l’école et au collège », organisée en...

Ressources pédagogiques : le réseau SCEREN devient le réseau Canopé

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 05/02/2014 - Mise à jour le 23/05/2014

Ressources pédagogiques : le réseau SCEREN devient le réseau Canopé

Le ministère de l’Éducation nationale a décidé de rebaptiser le réseau SCEREN en réseau CANOPÉ. Ce changement devrait faciliter la tâche des enseignants et aider l’école à intégrer le numérique dans ses enseignements.

Des nouveaux réseaux d’éducation prioritaire dès la rentrée prochaine

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 21/01/2014

Des nouveaux réseaux d’éducation prioritaire dès la rentrée prochaine

Perçue comme inadaptée, l’éducation prioritaire va être réformée dès la rentrée prochaine. De nouveaux réseaux d’éducation prioritaire « REP + » vont être définis dans les REP et ZEP actuels, avec plus de moyens et plus d’effectifs pour une action plus efficace.

De la petite section au CM2