> > > La théorie du genre hors des murs de l’Éducation nationale

La théorie du genre hors des murs de l’Éducation nationale

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 31/05/2013

La théorie du genre hors des murs de l’Éducation nationale
Vincent Peillon a écarté tout débat sur la théorie du genre durant l'émission (Rectorat45 / public domain)

Lors du « Talk Orange-Le Figaro », le 29 mai, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé qu’il n’y avait pas de discussion sur l’enseignement de la théorie du genre à l’école, une théorie relancée lors des manifestations pour le mariage pour tous.

Un gouvernement pour l’égalité filles/garçons

Le 29 mai dernier, le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, a annoncé qu’il était contre la théorie du genre, mais « pour l’égalité filles-garçons ». Déjà, plusieurs jours auparavant, sur France 2, il avait qualifié « d’absurde » l’idée de ne pas avoir « de différences physiologiques, biologiques entre les uns et les autres ».

La polémique sur cette théorie a été relancée en partie avec les manifestations de ces derniers jours concernant le mariage homosexuel.

Même si le gouvernement est contre cette théorie, il estime qu’il faut « lutter contre toutes les discriminations, à la fois de race, religieuse, et de l’orientation sexuelle, car elles causent de la souffrance », a rappelé Vincent Peillon lors du « Talk Orange-Le Figaro ».

Dans ce but, le ministre de l’Éducation nationale a demandé un rapport sur les discriminations contre les gays et les lesbiennes à l’école pour fin juin.

Les premières mesures, comme celle d’un module sur l’égalité garçons-filles dans la formation des enseignants, devraient être mises en place à la rentrée 2013.

La théorie du genre

Cette théorie du genre s’appuie sur la distinction entre le sexe d’une personne et son identité sexuelle. Selon cette vision, l’idée d’un genre « masculin » ou « féminin » dépend de la culture.

En 2011, elle fait son apparition dans certains manuels scolaires. Les partisans de la théorie du genre estiment que l’être humain devrait être libre de construire sa propre identité sexuelle. Ils dénoncent par exemple le fait que les poupées soient systématiquement assimilées aux filles et les camions aux garçons.

Actualités liées

Réforme de l’école : le Parlement préfère l’égalité au Gender

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 04/06/2013

Réforme de l’école : le Parlement préfère l’égalité au Gender

Votée le 4 juin dernier, la réforme de l’école a pour but de sensibiliser les élèves à l’égalité entre les hommes et les femmes, mais la théorie du genre ne fera, quant à elle, pas partie de ce projet de loi. Barbara Pompili continue pourtant d’y croire.

La réforme de l’école en discussion au Sénat

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 18/05/2013

La réforme de l’école en discussion au Sénat

Le projet de loi pour la « refondation de l’école » a déjà adopté par l’Assemblée nationale. Le texte a été présenté hier au Sénat afin qu’il l’examine. Les débats ont commencé ce mardi et doivent durer jusqu’à vendredi

L’Éducation nationale veut mettre le numérique au cœur de l’école

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 14/06/2013

L’Éducation nationale veut mettre le numérique au cœur de l’école

Le ministre de l’Éducation nationale a présenté le premier point d’étape du grand projet d’entrée de l’École dans l’ère du numérique. Les premières modifications sont prévues pour la rentrée prochaine, dans les classes de maternelle et de primaire.

L’Éducation nationale va soutenir les directeurs d’écoles

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 20/06/2013

L’Éducation nationale va soutenir les directeurs d’écoles

Les négociations du 18 juin, qui se sont déroulées au ministère de l’Éducation ont permis de prendre des décisions concernant le quotidien des directeurs d’école. Pour les aider, le gouvernement a décidé de recruter 10 000 personnes.

De la petite section au CM2