> > > L’Éducation nationale veut mettre le numérique au cœur de l’école

L’Éducation nationale veut mettre le numérique au cœur de l’école

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 14/06/2013

L’Éducation nationale veut mettre le numérique au cœur de l’école
Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale (deputes-socialistes.eu/CC-by-nd)

Le ministre de l’Éducation nationale a présenté le premier point d’étape du grand projet d’entrée de l’École dans l’ère du numérique. Les premières modifications sont prévues pour la rentrée prochaine, dans les classes de maternelle et de primaire.

L’école de demain sera numérique ou ne sera pas. L’éducation nationale a ainsi fait part de sa volonté de développer les moyens mis à disposition des élèves, mais également des parents d’élèves et des enseignants, et ce, dès la rentrée prochaine.

Ce qui change à la rentrée, dans les classes

Deux nouveaux services seront proposés aux élèves dans les classes de primaire :

  • « Les fondamentaux » : Grâce à ce service, les élèves du CP au CM2 pourront visionner en classe, sur le temps d’accompagnement pédagogique supplémentaire, ou à la maison, des petits films d’animation de deux minutes pour comprendre de façon ludique les fondamentaux du français, des mathématiques et des sciences. Sur les mouvements corporels, le triangle rectangle ou la lecture de l’heure, ils permettront aux élèves de revoir les notions étudiées en classe.
  • « English for schools » : À partir du mois d’octobre, les élèves de 8-11 ans (du CE2 au CM2) pourront accéder à ce service en ligne développé par le Cned, qui proposera des exercices, des vidéos, des jeux et d’autres documents sonores pour réviser l’anglais. Ces ressources pourront être utilisées aussi bien en classe qu’à la maison.

Les enseignants et les parents d’élèves également concernés

L’entrée dans l’ère numérique ne concerne pas que les élèves, leurs parents et les enseignants sont également visés.

Pour les enseignants du 1er degré, l’Éducation nationale a prévu la mise en place de deux nouveaux dispositifs : « M@gistère », un dispositif de formation continue interactive et « ÉduThèque », un service permettant aux enseignants d’accéder gratuitement aux ressources numériques des grands établissements publics scientifiques et culturels, dont ils pourront faire un usage pédagogique.

Pour les parents d’élèves, un web-documentaire, « Lire, une année d’apprentissage de la lecture » permettra d’accompagner les enfants de CP dans cette étape essentielle de leur scolarité.

 

Actualités liées

L’Éducation nationale va soutenir les directeurs d’écoles

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 20/06/2013

L’Éducation nationale va soutenir les directeurs d’écoles

Les négociations du 18 juin, qui se sont déroulées au ministère de l’Éducation ont permis de prendre des décisions concernant le quotidien des directeurs d’école. Pour les aider, le gouvernement a décidé de recruter 10 000 personnes.

Réforme de l’école : le Parlement préfère l’égalité au Gender

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 04/06/2013

Réforme de l’école : le Parlement préfère l’égalité au Gender

Votée le 4 juin dernier, la réforme de l’école a pour but de sensibiliser les élèves à l’égalité entre les hommes et les femmes, mais la théorie du genre ne fera, quant à elle, pas partie de ce projet de loi. Barbara Pompili continue pourtant d’y croire.

Réforme de l’école : le projet définitivement adopté

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 26/06/2013

Réforme de l’école : le projet définitivement adopté

Le 25 juin dernier, les sénateurs ont adopté la réforme de l’école, tout comme l’Assemblée nationale quelques jours plus tôt. La loi est donc définitivement adoptée et les premières mesures pourront être appliquées dès la prochaine rentrée.

La théorie du genre hors des murs de l’Éducation nationale

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 31/05/2013

La théorie du genre hors des murs de l’Éducation nationale

Lors du « Talk Orange-Le Figaro », le 29 mai, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé qu’il n’y avait pas de discussion sur l’enseignement de la théorie du genre à l’école, une théorie relancée lors des manifestations pour le mariage pour tous.

De la petite section au CM2