> > > L’Éducation nationale, lieu de discrimination et d’inégalité des sexes

L’Éducation nationale, lieu de discrimination et d’inégalité des sexes

Actualité publiée dans "Études et rapports" le 23/10/2013 - Mise à jour le 10/02/2014

L’Éducation nationale, lieu de discrimination et d’inégalité des sexes
À statut égal, le personnel féminin de l’Éducation nationale gagne moins que les hommes (Wikimedia Commons – Mica/CC-by-sa-2.5)

Une enquête du quotidien l’Express rappelle qu’en France l’égalité des sexes est encore loin d’être acquise, même au sein de l’Éducation nationale où les femmes sont moins payées que les hommes et ont moins de postes à responsabilités.

171 euros de moins par mois pour les femmes

En s’appuyant sur les données statistiques du ministère de l’Éducation nationale 2012/2013, le magazine l’Express a révélé, le 21 octobre dernier, des différences de traitement entre les hommes et les femmes au sein de l’Éducation nationale, en particulier en ce qui concerne le salaire.

Les chiffres révèlent que dans l’enseignement public comme dans le privé les femmes sont moins bien payées que les hommes à statut égal, et ce, qu’il s’agisse du primaire ou du secondaire. Au total, les hommes gagneraient jusqu’à 171 euros de plus par mois que leurs collègues féminines.

Autre facteur d’inégalités hommes femmes au sein de l’Éducation nationale, la nature des postes occupés. Au sein de l’enseignement public, près 15 % des femmes sont à temps partiel contre environ 5 % des hommes. En parallèle, les postes à plus haute responsabilité seraient davantage « attribués » à des hommes. Alors que 82,2 % des professeurs des écoles sont des femmes, 73,8 % d’entre elles occupent un poste de direction, souligne le quotidien.

Des professeures trop jeunes ?

Pour expliquer ces différences de salaires, les différences d’âge, d’expérience et d’avancement sont mises en avant. Ainsi, plus jeunes, en moyenne, que leurs collègues masculins, les enseignantes ne pourraient justifier de la même expérience ou du même avancement et, par répercussion, du même salaire.

Une fausse explication selon l’enquête de l’Express qui dénonce des différences d’âge trop faibles pour être significatives. Par ailleurs, les processus d’avancement seraient également plus à l’avantage des hommes avec un avancement plus rapide et des jurys qui restent à la base très masculins.

Actualités liées

Échec scolaire : ces élèves qui n’aiment pas l’école (baromètre Afev)

Actualité publiée dans "Études et rapports" le 26/09/2013

Échec scolaire : ces élèves qui n’aiment pas l’école (baromètre Afev)

En marge de la 6e Journée nationale du Refus de l’Échec Scolaire, l’Afev a publié son étude annuelle sur le « rapport à l’école des enfants des quartiers populaires ». Ce baromètre montre un certain désengagement des élèves à leur sortie de primaire.

Enquête PISA 2012 : le système éducatif français est tiré par le bas

Actualité publiée dans "Études et rapports" le 03/12/2013

Enquête PISA 2012 : le système éducatif français est tiré par le bas

Porté par l’OCDE, le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), permet de mesurer tous les trois ans les faiblesses et forces des systèmes éducatifs des pays partenaires. La dernière enquête portant sur la période 2009 – 2012 a été publiée ce mardi 3 décembre et regroupe...

Éducation et numérique : le CNNum consulte les professionnels

Actualité publiée dans "Études et rapports" le 31/12/2013

Éducation et numérique : le CNNum consulte les professionnels

Le Conseil national du numérique (CNNum) lance une nouvelle enquête en ligne sur l’éducation et le numérique. Le Conseil a créé un groupe de travail pour réfléchir au rôle du numérique dans 3 grandes problématiques liées à l’éducation. Les professionnels sont invités à participer à ces travaux.

Enfants agressifs : la faute au tabagisme passif

Actualité publiée dans "Études et rapports" le 13/08/2013

Enfants agressifs : la faute au tabagisme passif

Une étude canadienne révèle que l’exposition des enfants en bas âge à la fumée du tabac pourrait être responsable, en plus des effets nocifs sur la santé physique, de comportements agressifs et antisociaux.

De la petite section au CM2