> > Aveyron : l’école de Conques est maintenue pour l’année 2013-2014

Aveyron : l’école de Conques est maintenue pour l’année 2013-2014

Brève publiée le 20/05/2013

Menacée de devoir fermer ses portes à la rentrée 2013, l’école de Conques, dans l’Aveyron restera finalement ouverte l’année prochaine, sous réserve que les treize élèves inscrits le soient toujours à la rentrée.

En début d’année, la direction d’académie avait décidé la fermeture de l’école de Conques, faute de suffisamment d’élèves (moins de dix inscrits).

Grâce à la mobilisation des parents d’élèves et de la mairie, l’académie a finalement accepté de maintenir l’école à condition qu’il y ait au moins dix inscriptions d’ici juin.

Avec treize élèves désormais inscrits, l’école devrait pouvoir assurer la rentrée 2013-2014, à condition que les élèves soient toujours inscrits en septembre.

Brèves en rapport

Le Danemark va ouvrir une école Lego

Brève publiée le 19/05/2013

À Jutland au Danemark, une école construite en Lego devrait ouvrir à la rentrée prochaine. Cette dernière sera accessible aux enfants de 3 à 7 ans puis, en 2015, elle pourra accueillir les jeunes jusqu’à 16 ans.

L’école française de Tripoli n’accueillera pas d’élèves l’an prochain

Brève publiée le 18/05/2013

L’école française de Tripoli sera fermée, par mesure de sécurité, jusqu’à l’été 2014. L’école et le lycée de Tripoli ont annoncé cette information jeudi 23 mai, invoquant des raisons de sécurité notamment après l’attentat qui a visé l’ambassade de France le 23 avril.

Auvergne : Une école maternelle ouverte 2 jours par semaine

Brève publiée le 25/05/2013

À Gannat, en Auvergne, depuis 2 mois, l’école maternelle Eugène Bannier n’ouvre ses portes que 2 jours par semaine, le mardi et le jeudi faute d’enseignantes ; la maitresse titulaire étant partie en congé maternité et sa remplaçante étant tombée malade.

Le sénat valide le projet de refondation de l’école

Brève publiée le 27/05/2013

Dans la matinée du samedi 25 mai, le sénat a adopté, en première lecture et à 176 voix contre 171, la loi pour la refondation de l’école proposée par le ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon.

De la petite section au CM2