> > > USA : armé légalement, un enfant de 5 ans a abattu sa sœur

USA : armé légalement, un enfant de 5 ans a abattu sa sœur

Actualité publiée dans "International" le 03/05/2013

USA : armé légalement, un enfant de 5 ans a abattu sa sœur
La régulation des armes une fois de plus sur le tapis (chrisamichaels / CC-by-nd)

Mardi 30 avril, un enfant de 5 ans a tué sa petite sœur de 2 ans pendant qu’il jouait avec un fusil qui lui avait été offert un an plus tôt. Cet accident relance le débat sur la réglementation du port d’arme aux États-Unis.

Une fillette de 2 ans tuée par son frère

Le 30 avril dernier, Kristian Sparks, un petit Américain de 5 ans, a abattu sa petite sœur pendant qu’il jouait avec un fusil qu’il avait reçu en cadeau un an auparavant. Cette arme se trouvait dans un coin de la maison et les parents ne savaient pas qu’il restait une balle dedans.

La fillette a été blessée en début d’après-midi puis transportée à l’hôpital où elle a été déclarée morte.

Pour les autorités, il s’agit d’un accident, il ajoute que la balle a été tirée par « un fusil pour enfant de la marque Crickett » et que le « petit garçon avait l’habitude de tirer avec. »

Au moment du drame, la mère venait de sortir devant la maison. Dans une interview à la télévision, la police explique que « pas plus de 3 minutes » ne se sont écoulées entre le moment où la mère est sortie et la détonation.

Le port des armes une nouvelle fois remis en cause

Suite au massacre dans une école de Newtown dans le Connecticut, fin 2012, des textes de loi ont été déposés pour proposer une réglementation plus stricte sur les armes à feu, mais ces derniers ont été repoussés au Congrès il y a 2 semaines.

Ce nouveau drame relance donc la polémique sur la réglementation du port d’arme aux États-Unis, où, en 2011, 851 personnes sont mortes d’une balle tirée par accident. Dans certaines familles américaines, même les enfants chassent ou pratiquent le tir sportif.

C’est pourquoi la marque Crickett s’est lancée dans les armes pour enfants avec « mon premier fusil » pour les bambins âgés de 4 à 10 ans. Suite à ce drame, le fabricant a préféré ne pas répondre aux questions de l’AFP.

Actualités liées

Belgique : un label « École des droits de l’enfant »

Actualité publiée dans "International" le 06/05/2013

Belgique : un label « École des droits de l’enfant »

En Belgique, à Mouscron, l’école Raymond Devos a reçu le label « École des droits de l’enfant » le dimanche 5 mai. Ces écoles ont pour but de changer les comportements actuels pour proposer un meilleur mode vie où les enfants seront respectés.

Allemagne : les entreprises trop influentes dans les écoles

Actualité publiée dans "International" le 03/06/2013

Allemagne : les entreprises trop influentes dans les écoles

De plus en plus d’associations et d’universités s’insurgent contre l’influence qu’exercent en Allemagne les grosses entreprises au sein même des écoles. Seize des vingt entreprises les plus puissantes d’Allemagne fourniraient du matériel aux écoles.

Le système éducatif chinois reste un modèle d'exclusion du handicap

Actualité publiée dans "International" le 18/07/2013

Le système éducatif chinois reste un modèle d'exclusion du handicap

En Chine, les enfants handicapés ont beaucoup de difficultés à trouver leur place dans le système éducatif. Un récent rapport montre que peu d'élèves handicapés poursuivent leurs études après le primaire et aucun effort n'est fait pour les aider.

Belgique : le gouvernement veut sensibiliser l’école au drame syrien

Actualité publiée dans "International" le 29/07/2013

Belgique : le gouvernement veut sensibiliser l’école au drame syrien

En Belgique, la ministre de l'Enseignement a envoyé une circulaire aux directeurs des écoles francophones afin de sensibiliser les élèves au drame syrien et d'éviter que les jeunes partent au combat.

De la petite section au CM2