> > > Une cantine scolaire intégrale créée au Honduras par une asso française

Une cantine scolaire intégrale créée au Honduras par une asso française

Actualité publiée dans "International" le 02/08/2013

Une cantine scolaire intégrale créée au Honduras par une asso française
Valle de Ángeles se trouve au Nord de Tegucigalpa, la capitale hondurienne ( Burmesedays/CC-by-sa)

Au Honduras, en Amérique Centrale, l’association Mondollin, qui œuvre pour la solidarité internationale a décidé de créer une « Cantine Scolaire Intégrale ». Ce projet a été lancé en 2010 et devrait voir le jour cette année.

D’anciens étudiants français créent une cantine scolaire au Honduras

En 2010, le projet de la création d’une « Cantine Scolaire Intégrale » à l’école Zea-Arismendi, à Valle de Ángeles au Honduras a été lancé par l’association Mondollin.

Lors de la phase exploratoire du projet, en 2010, l’association a constaté que « la moitié des enfants » qui suivent leur scolarité à Zea-Arismendi « ne disposent pas d’un repas journalier par manque de moyens de leur famille ».

Grâce à une levée de fonds et à la mobilisation d’acteurs locaux, l’association sera en mesure de proposer un projet fini dès cette année. Au final, la cantine devrait être ouverte 5 jours par semaine pour les enfants de 4 à 14 ans et pourra servir 200 couverts.

Une cantine scolaire intégrale

L’appellation « Intégrale » tient au fait que les « secteurs public, privé et civil » sont pleinement intégrés au projet, de sa phase de création à sa gestion.

Ainsi, une fois sur pied, la cantine fonctionnera grâce au financement du secteur privé hondurien et par une participation des familles, en espèce, ou en nature par un travail valorisé. Les agriculteurs des environs se chargeront de l’approvisionnement.

Un premier emploi de cuisinier devrait aussi être créé et l’établissement devrait, après une formation, être géré par une association de mères de famille.

Une association pour la solidarité internationale

L’association a été créée en février 2010 et est composée d’anciens étudiants de l’institut d’études du développement économique et social (IEDES) de la Sorbonne à Paris. Le but de ce collectif est de lutter contre les inégalités et de promouvoir la solidarité internationale.

Le nom Mondollin vient de l’association des mots mondialité et Ollin qui signifie mouvement en Náhuati, un dialecte d’Amérique centrale. À travers différents projets, l’association essaie d’améliorer les conditions de vie des populations en les accompagnant humainement, financièrement et techniquement.

Toutes les infos sur le site de l’association ou sur sa page Facebook

Actualités liées

Belgique : le gouvernement veut sensibiliser l’école au drame syrien

Actualité publiée dans "International" le 29/07/2013

Belgique : le gouvernement veut sensibiliser l’école au drame syrien

En Belgique, la ministre de l'Enseignement a envoyé une circulaire aux directeurs des écoles francophones afin de sensibiliser les élèves au drame syrien et d'éviter que les jeunes partent au combat.

Les cantines allemandes bientôt végétariennes ?

Actualité publiée dans "International" le 08/08/2013

Les cantines allemandes bientôt végétariennes ?

Les écologistes allemands ont proposé de mettre en place une journée sans viande dans les cantines pour promouvoir l’alimentation végétarienne. À quelques semaines des élections législatives, cette proposition fait débat.

Ce lundi 12 août, c’est la Journée internationale de la jeunesse

Actualité publiée dans "International" le 12/08/2013

Ce lundi 12 août, c’est la Journée internationale de la jeunesse

Depuis plus d'une dizaine d'années, le 12 août est consacré à la jeunesse par l'ONU et l'UNESCO. Cette année, le thème sélectionné est celui de la jeunesse et de la migration, un sujet qui concerne directement plus de 20 millions de jeunes.

République du Congo : 2 millions d’enfants de 6 à 7 ans à scolariser

Actualité publiée dans "International" le 16/08/2013 - Mise à jour le 02/09/2013

République du Congo : 2 millions d’enfants de 6 à 7 ans à scolariser

Le gouvernement de RDC a inauguré le 7 août, en partenariat avec l’Unicef la campagne annuelle d’inscription des enfants dans les établissements scolaires. L’objectif est d’inscrire en primaire 2 millions d’enfants âgés de 6 à 7 ans.

De la petite section au CM2