> > > Réforme de l’école : le Parlement préfère l’égalité au Gender

Réforme de l’école : le Parlement préfère l’égalité au Gender

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 04/06/2013

Réforme de l’école : le Parlement préfère l’égalité au Gender
Barbara Pompili, députée de la Somme © Barbara Pompili / Twitter

Votée le 4 juin dernier, la réforme de l’école a pour but de sensibiliser les élèves à l’égalité entre les hommes et les femmes, mais la théorie du genre ne fera, quant à elle, pas partie de ce projet de loi. Barbara Pompili continue pourtant d’y croire.

La théorie du genre écartée

Le vote du projet de loi sur l’école a été prononcé mardi 4 juin par l’Assemblée nationale en deuxième lecture. Tout comme le Sénat, l’Assemblée nationale a décidé de renoncer à la théorie du genre.

Cette théorie, qui affirme que l’identité sexuelle n’est pas déterminée simplement par le sexe, mais aussi par la société, comme le rappelle le Nouvel observateur, a été proposée par certains députés en mars dernier.

Dès lors, la proposition a fait débat et de nombreux opposants se sont fait entendre. Selon un article du Nouvel observateur, le 3 juin dernier, à Paris, des centaines de personnes se sont mobilisées estimant qu’il s’agit d’une « idéologie du genre qui veut faire croire à un garçon que ça peut être une fille ».

La députée Barbara Pompili, qui soutient ce projet, a décidé de renoncer à un amendement afin d’éviter que « le débat soit instrumentalisé », précise-t-elle dans le Figaro.

Elle ajoute avoir été « inondée de messages d’insultes » ayant essentiellement un rapport à sa vie sexuelle, ce qui, selon elle, est une preuve de la nécessité « de travailler sur le sujet ». Elle a donc décidé de ne rien lâcher et annonce que « ce n’est que partie remise ! »

Elle explique que son amendement ne remettait pas en cause les différences entre les sexes, mais avait pour but de donner la possibilité aux enfants de « s’interroger dès la primaire » sur certains stéréotypes.

L’égalité entre les hommes et les femmes : une volonté du gouvernement

Cette théorie du genre a donc été remplacée par une sensibilisation, dès le plus jeune âge, à l’égalité entre les hommes et les femmes, qui reste une des priorités de l’État.

Selon Olivier Vial, président de l’organisation universitaire de droite (UNI), « depuis octobre dernier », tous les ministères sont équipés d’une feuille de route afin de lutter contre certains stéréotypes ou encore l’homophobie.

Déjà, lors du Talk Orange-Le Figaro, le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, avait fait savoir qu’il n’y aurait pas de théorie du genre à l’école, mais que le gouvernement avait pour objectif de lutter pour l’égalité des sexes.

Actualités liées

La théorie du genre hors des murs de l’Éducation nationale

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 31/05/2013

La théorie du genre hors des murs de l’Éducation nationale

Lors du « Talk Orange-Le Figaro », le 29 mai, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé qu’il n’y avait pas de discussion sur l’enseignement de la théorie du genre à l’école, une théorie relancée lors des manifestations pour le mariage pour tous.

L’Éducation nationale veut mettre le numérique au cœur de l’école

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 14/06/2013

L’Éducation nationale veut mettre le numérique au cœur de l’école

Le ministre de l’Éducation nationale a présenté le premier point d’étape du grand projet d’entrée de l’École dans l’ère du numérique. Les premières modifications sont prévues pour la rentrée prochaine, dans les classes de maternelle et de primaire.

L’Éducation nationale va soutenir les directeurs d’écoles

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 20/06/2013

L’Éducation nationale va soutenir les directeurs d’écoles

Les négociations du 18 juin, qui se sont déroulées au ministère de l’Éducation ont permis de prendre des décisions concernant le quotidien des directeurs d’école. Pour les aider, le gouvernement a décidé de recruter 10 000 personnes.

La réforme de l’école en discussion au Sénat

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 18/05/2013

La réforme de l’école en discussion au Sénat

Le projet de loi pour la « refondation de l’école » a déjà adopté par l’Assemblée nationale. Le texte a été présenté hier au Sénat afin qu’il l’examine. Les débats ont commencé ce mardi et doivent durer jusqu’à vendredi

De la petite section au CM2