> > > Québec : des tablettes numériques pour les enfants autistes scolarisés

Québec : des tablettes numériques pour les enfants autistes scolarisés

Actualité publiée dans "International" le 23/01/2014

Québec : des tablettes numériques pour les enfants autistes scolarisés
Les tablettes numériques peuvent être des armes pédagogiques incroyables. Cela vaut aussi pour les enfants autistes (Flickr – Bruno Padilha /CC-by-2.0)

Au Québec, la fondation Justine et Florence milite pour les enfants autistes et lance l’opération « une tablette un sourire » en collaboration avec le milieu scolaire. L’objectif : équiper les classes spécialisées de tablettes numériques à destination des élèves autistes.

« Une tablette un sourire » pour mieux équiper les structures d’accueil

Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) concerne plus de 60 enfants sur 10 000 enfants dans le monde. Revêtant plusieurs formes et différents degrés d’intensité, l’autisme se manifeste aux yeux du monde par des problèmes de communication et d’interactions sociales.

Actuellement, aucun traitement ne permet de soigner ce trouble, seuls des programmes psychoéducatifs peuvent améliorer le quotidien de ces enfants et de leurs parents. La scolarisation des enfants autistes s’avère actuellement très difficile, voire quasi impossible, dans certains cas, à part, peut-être, dans certaines classes spécialisées.

Et qui dit classe spécialisée, dit matériel adapté. Pour les parents, les éducateurs et les spécialistes, les interfaces visuelles et sonores des tablettes permettent aux enfants autistes d’apprendre plus facilement à communiquer et à s’exprimer.

Un constat repris au Québec par la fondation Justine et Florence qui a lancé le 20 janvier 2014, la campagne « Une tablette un sourire ». L’objectif de cette opération est de pouvoir fournir d’ici 5 ans, 3500 tablettes numériques à ces classes spécialisées, avec en parallèle une formation des équipes éducatives à ces outils et un accompagnement adéquat.

« Ce projet est mené en collaboration avec le milieu scolaire. Il est entendu que l’utilisation des tablettes électroniques doit demeurer sous le contrôle et la supervision des enseignants et des autres professionnels de l’éducation dont les orthophonistes, psychologues et ergothérapeutes », précisent les fondatrices sur le site de l’opération : www.unetabletteunsourire.com

Une fondation pour mieux aider les enfants autistes québécois

La fondation Justine et Florence a été créée en 2013 par Catherine Chevrette et Nancy Ménard-Cheng, tute deux mamans de petites filles autistes. Regrettant le manque d’adaptation des structures classiques, les deux mamans ont monté la Fondation afin de « promouvoir, faciliter et contribuer au développement social et intellectuel des enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme ».

« Une tablette un sourire » est la première campagne d’envergure de la Fondation qui assure ne pas vouloir s’arrêter là et compte bien « aider les différentes structures à s’équiper correctement pour que les enfants concernés par le TSA puissent avoir accès à un enseignement adapté ».

Actualités liées

Mercredi 20 novembre, journée internationale des Droits de l’Enfant

Actualité publiée dans "International" le 19/11/2013

Mercredi 20 novembre, journée internationale des Droits de l’Enfant

Comme chaque année depuis près de 60 ans, ce 20 novembre sera dédié à la journée internationale des droits de l’enfant qui devrait réunir différents acteurs de l’enfance dans le monde entier. Pour cette occasion, les villes, les écoles et les associations se mobilisent.

Belgique : l’école obligatoire dès 3 ans ?

Actualité publiée dans "International" le 03/10/2013

Belgique : l’école obligatoire dès 3 ans ?

En Belgique, le député MR Pierre-Yves Jeholet a déposé un décret proposant l’inscription obligatoire des enfants de 2 ans et demi à l’école maternelle. Pour le député, ce décret permettrait de lutter contre l’échec scolaire.

Québec : déploiement difficile de la rentrée en maternelle à 4 ans

Actualité publiée dans "International" le 28/08/2013

Québec : déploiement difficile de la rentrée en maternelle à 4 ans

Au Québec les écoles ont bien du mal à mettre en place ces classes de « maternelle à 4 ans en milieu défavorisé », dont la mesure a été votée très tardivement. Résultat : pas assez d'inscrits ou des locaux trop petits. Une rentrée pour le moins chaotique.

République du Congo : 2 millions d’enfants de 6 à 7 ans à scolariser

Actualité publiée dans "International" le 16/08/2013 - Mise à jour le 02/09/2013

République du Congo : 2 millions d’enfants de 6 à 7 ans à scolariser

Le gouvernement de RDC a inauguré le 7 août, en partenariat avec l’Unicef la campagne annuelle d’inscription des enfants dans les établissements scolaires. L’objectif est d’inscrire en primaire 2 millions d’enfants âgés de 6 à 7 ans.

De la petite section au CM2