> > > Peillon lance la réforme des métiers de professeur et d’enseignant

Peillon lance la réforme des métiers de professeur et d’enseignant

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 20/11/2013 - Mise à jour le 25/11/2013

Peillon lance la réforme des métiers de professeur et d’enseignant
La grande réforme des métiers de l’Éducationonale est sur les rails (© Christophe Fouquin – Fotolia.com) nati

Ce 18 novembre symbolisait l’ouverture des discussions sur la réforme des métiers de professeurs et d’enseignants proposée par Vincent Peillon. Pour le gouvernement, cette réforme devrait permettre de mieux définir les missions des enseignants et de valoriser leur travail.

Une réforme pour redonner de l’importance aux enseignants

Toujours dans l’objectif de réformer l’école, Vincent Peillon a décidé de s’attaquer aux conditions de travail des professeurs et enseignants, à leurs statuts et à leurs missions.

Cette volonté du gouvernement de faire changer le système éducatif fait suite à la conclusion faite lors de la concertation pour l’avenir de l’École en 2012. En effet, les participants avait invité les pouvoirs politiques à renforcer le système éducatif français en améliorant le niveau de formation du personnel, et en lui montrant plus de considération, explique le site du ministère de l’Éducation nationale

Le gouvernement rappelle qu’il a déjà mis en place une nouvelle formation pour les enseignants et souhaite désormais que les membres de l’Éducation nationale aient des missions claires et précises. Par ailleurs, leurs statuts devraient être réévalués en fonction du travail réellement effectué dans et hors des heures de cours.

Ouverture des discussions sur les métiers de l’éducation nationale

Comme annoncé au mois de juillet 2013, le ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon a lancé l’ouverture des discussions sur les métiers de l’éducation nationale ce 18 novembre.

Pour l’occasion, 13 groupes de travail ont été formés pour réfléchir sur cette réforme et proposer leurs idées. Les discussions devraient se terminer en décembre et Vincent Peillon fera part de son verdict en février prochain.

Auprès de l’AFP, Daniel Robin, secrétaire général du SNES-FSU, insiste sur la priorité d’aider les enseignants des zones à éducation prioritaire (ZEP) en diminuant leurs heures de cours pour qu’ils puissent consacrer plus de temps individuellement aux élèves.

Dans des propos repris par le Parisien, Laurent Escure, de l’Unsa-éducation, souhaite en plus « d’une reconnaissance dans les mots », de réelles « avancées financières ».

Actualités liées

L’Éducation nationale repart en guerre contre le harcèlement scolaire

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 27/11/2013

L’Éducation nationale repart en guerre contre le harcèlement scolaire

Conscient que le harcèlement scolaire est un problème en France, Vincent Peillon souhaite briser les tabous. Une nouvelle campagne de sensibilisation contre le harcèlement et le cyberharcèlement a donc été lancée ce mardi 26 novembre.

Éducation nationale : un recrutement de plus en plus efficace ?

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 12/11/2013 - Mise à jour le 25/11/2013

Éducation nationale : un recrutement de plus en plus efficace ?

Le 7 novembre dernier, le ministère de l’Éducation nationale annonçait une hausse du nombre d’inscrits aux concours de recrutement des professeurs, permettant une sélection plus pointue et garantissant une meilleure qualité de recrutement.

Nouveaux programmes : des propositions en février et en avril

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 10/12/2013

Nouveaux programmes : des propositions en février et en avril

Le Conseil supérieur des programmes (CSP) s’est réuni exceptionnellement le 6 décembre dernier à la demande de Vincent Peillon. S’appuyant sur les remarques des enseignants consultés entre septembre et octobre, le CSP devrait émettre des propositions en février et avril 2014.

Plus de 2300 enseignants recrutés pour le 1er degré en 2014

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 24/12/2013

Plus de 2300 enseignants recrutés pour le 1er degré en 2014

L’Éducation nationale a annoncé le recrutement de 4 341 enseignants à la rentrée 2014. Parmi les postes proposés, 2 355 seront consacrés au premier degré. Le gouvernement a annoncé que les académies socialement défavorisées seront celles qui bénéficieront le plus de ces postes.

De la petite section au CM2