> > > Nouveaux programmes : des propositions en février et en avril

Nouveaux programmes : des propositions en février et en avril

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 10/12/2013

Nouveaux programmes : des propositions en février et en avril
Pour les enseignants, les contenus des programmes actuels sont trop denses (© yuryimaging – Fotolia.com)

Le Conseil supérieur des programmes (CSP) s’est réuni exceptionnellement le 6 décembre dernier à la demande de Vincent Peillon. S’appuyant sur les remarques des enseignants consultés entre septembre et octobre, le CSP devrait émettre des propositions en février et avril 2014.

De nouveaux programmes de la maternelle à la 3ème

Dans le cadre de la réforme de l’école, le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, a saisi le Conseil supérieur des programmes (CSP) pour obtenir de nouvelles propositions de programmes scolaires de la maternelle à la 3ème.

Ces propositions sont attendues pour le mois de février 2014 pour les programmes de maternelles, et avril 2014 pour les programmes allant du CP à la 3e

Le but de ces nouveaux programmes « organisés de façon plus cohérente et plus progressive » est de « permettre à tous les élèves d’acquérir des bases solides et de poursuivre leurs études », rappelle le site de l’Éducation nationale.

Conclusions du rapport de la consultation sur les programmes de l’école primaire

Du 23 septembre au 18 octobre dernier, le gouvernement avait lancé une consultation des enseignants sur les programmes actuels de l’école primaire. Après analyse de ces résultats, le ministère de l’Éducation nationale a rédigé, un rapport de synthèse nationale. Le document est téléchargeable sur le site de ressources du ministère : eduscol.education.fr

Selon les données récoltées, les programmes ne seraient pas suffisamment explicites et manqueraient de cohérence avec le socle commun de connaissances et de compétences. Les enseignants dénoncent aussi un manque de continuité entre les programmes du primaire et des collèges.

Les contenus des programmes seraient également trop denses, ce qui empêcherait les enseignants d’aller au bout du programme. En revanche, le découpage des programmes par domaines et par cycles est apprécié ainsi que les repères annuels qui aident les enseignants à mieux se situer.

Actualités liées

L’Éducation nationale repart en guerre contre le harcèlement scolaire

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 27/11/2013

L’Éducation nationale repart en guerre contre le harcèlement scolaire

Conscient que le harcèlement scolaire est un problème en France, Vincent Peillon souhaite briser les tabous. Une nouvelle campagne de sensibilisation contre le harcèlement et le cyberharcèlement a donc été lancée ce mardi 26 novembre.

Plus de 2300 enseignants recrutés pour le 1er degré en 2014

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 24/12/2013

Plus de 2300 enseignants recrutés pour le 1er degré en 2014

L’Éducation nationale a annoncé le recrutement de 4 341 enseignants à la rentrée 2014. Parmi les postes proposés, 2 355 seront consacrés au premier degré. Le gouvernement a annoncé que les académies socialement défavorisées seront celles qui bénéficieront le plus de ces postes.

Peillon lance la réforme des métiers de professeur et d’enseignant

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 20/11/2013 - Mise à jour le 25/11/2013

Peillon lance la réforme des métiers de professeur et d’enseignant

Ce 18 novembre symbolisait l’ouverture des discussions sur la réforme des métiers de professeurs et d’enseignants proposée par Vincent Peillon. Pour le gouvernement, cette réforme devrait permettre de mieux définir les missions des enseignants et de valoriser leur travail.

Éducation nationale : un recrutement de plus en plus efficace ?

Actualité publiée dans "Éducation nationale" le 12/11/2013 - Mise à jour le 25/11/2013

Éducation nationale : un recrutement de plus en plus efficace ?

Le 7 novembre dernier, le ministère de l’Éducation nationale annonçait une hausse du nombre d’inscrits aux concours de recrutement des professeurs, permettant une sélection plus pointue et garantissant une meilleure qualité de recrutement.

De la petite section au CM2