> > > Les Timbrés de l’orthographe 2014 : fin des inscriptions le 31 janvier

Les Timbrés de l’orthographe 2014 : fin des inscriptions le 31 janvier

Actualité publiée dans "Culture et médias" le 17/12/2013

Les Timbrés de l’orthographe 2014 : fin des inscriptions le 31 janvier
Daniel Picouly est le parrain de la 4e édition des « Timbrés de l’orthographe » (Crédits : Pierre-Yves Beaudouin /Wikimedia Commons/CC-BY-SA-3.0)

La 4e édition du concours « Les Timbrés de l’orthographe » est désormais lancée. Pensé pour les enfants de plus de 8 ans, les ados et les adultes, ce concours d’orthographe est également ouvert aux écoles françaises à l’étranger.

Trois catégories de « Timbrés de l’orthographe ».

Lancé pour la première fois en 2010 « Les Timbrés de l’orthographe » est un concours destiné aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Les participants seront regroupés en 3 catégories :

  • les cadets : les participants âgés de 8 à 12 ans
  • les juniors : les jeunes âgés de 13 à 17 ans
  • les adultes : les participants de plus de 18 ans

Le concours se présente sous la forme de tests de sélection comportant 10 questions adaptées à chaque catégorie. La finale, organisée le 5 avril prochain, sera composée d’une dictée écrite de la main du parrain de cette année, l’écrivain et animateur de télévision Daniel Picouly.

La Poste et l’Éducation nationale, partenaires historiques du concours depuis 2007, souhaitent à travers cette opération « aider les Français à renouer avec le genre épistolaire et leur redonner envie d’écrire ».

Pour les organisateurs du concours, les objectifs sont à la fois éducatifs, culturels et sociaux :

  • rappeler aux Français de façon ludique et didactique les règles, mais aussi les pièges et les difficultés de la langue française ;
  • promouvoir et défendre la langue française ;
  • lutter contre l’illettrisme.

Fin des inscriptions le 31 janvier pour l’édition 2014

Les enseignants qui souhaitent que leur classe participe au concours ont jusqu’au 31 janvier 2014 pour s’enregistrer. Les personnes souhaitant participer seules à ce concours doivent aussi s’inscrire avant cette date en se rendant sur le site du concours : timbresdelorthographe.com.

Côté participation, les organisateurs espèrent réunir autant de monde qu’en 2013, soit plus de 25 000 candidats. Cette année, le concours sera également ouvert aux écoles françaises à l’étranger.

Actualités liées

Un permis Internet pour responsabiliser les élèves de CM2

Actualité publiée dans "Culture et médias" le 16/12/2013

Un permis Internet pour responsabiliser les élèves de CM2

Courant 2014, les élèves de CM2 passeront un tout nouvel examen. Délivré par la gendarmerie nationale, le permis Internet vise à sensibiliser enfants et parents aux dangers du web et à leur apprendre à naviguer de manière responsable.

Polémique autour de la projection de Tomboy

Actualité publiée dans "Culture et médias" le 06/01/2014

Polémique autour de la projection de Tomboy

Le film Tomboy, dans lequel une petite fille de 10 ans se fait passer pour un garçon lorsqu’elle arrive dans une nouvelle ville, crée la polémique. Depuis la rentrée 2012, ce film fait partie du programme « école et cinéma » ce qui n’est pas du goût de tous.

Le dispositif École et Cinéma séduit toujours les classes de primaire

Actualité publiée dans "Culture et médias" le 08/01/2014

Le dispositif École et Cinéma séduit toujours les classes de primaire

Depuis 1994, l’opération « École et Cinéma » permet aux écoliers et à leurs enseignants d’explorer et d’exploiter certaines œuvres cinématographiques à des fins pédagogiques et culturelles. Mobilisant chaque année de plus en plus de participants, l’opération permet de découvrir près de 80 films.

La programmation et le code enseignés dans les écoles primaires finlandaises

Actualité publiée dans "Culture et médias" le 21/11/2013 - Mise à jour le 25/11/2013

La programmation et le code enseignés dans les écoles primaires finlandaises

La Finlande envisage de proposer à ses élèves de primaire une initiation au code et à la programmation. Cette innovation qui pourrait bientôt faire partie du système éducatif finlandais est déjà expérimentée en Estonie depuis 2012.

De la petite section au CM2