> > > La Revue de presse de la semaine du 4 au 12 avril 2014

La Revue de presse de la semaine du 4 au 12 avril 2014

Actualité publiée dans "Société" le 11/04/2014 - Mise à jour le 25/07/2014

La Revue de presse de la semaine du 4 au 12 avril 2014
La dictée bientôt réformée ? (Wikimedia Commons – Clio/CC-by-sa-3.0)

À peine arrivé à la tête de l’Éducation nationale, Benoit Hamon a déjà fort à faire, héritant d’un grand nombre de réformes et de plans d’action à poursuivre ou à mettre en place.

Lundi 7 avril, le nouveau ministre de l’Éducation nationale a remis leurs prix aux lauréats du concours « Mobilisons-nous contre le harcèlement ». Parmi les centaines de projets soumis, l’affiche créée par l’école primaire Gaston Dupouy de Toulouse a été choisie pour faire partie des huit lauréats.

Fraichement débarqué de l’Économie solidaire et de la Consommation, Benoit Hamon aura fort à faire avec une nouvelle augmentation des effectifs scolarisés à l’école primaire. Une note d’information de l’Éducation nationale prévoit l’arrivée de 35 600 élèves supplémentaires dans le 1er degré en 2014 et 23 400 en 2015.

Pour les syndicats, FSU en tête, il est essentiel de poursuivre les réformes engagées, mais avec des nuances. Les premières déclarations du nouveau ministre sont attendues avec enthousiasme note l’e-mag de l’éducation vousnousils.Malgré le remaniement ministériel et de nouvelles négociations annoncées par le 1er ministre, la réforme des rythmes scolaires sera bel et bien appliquée dès septembre 2014, comme le rappelle l’Express du mardi 8 avril.

La journée de mercredi était consacrée à la refondation de l’éducation prioritaire. Pour l’occasion, les professionnels des 102 réseaux d’éducation prioritaire REP+ étaient réunis à la Sorbonne pour une première journée nationale de travail et d’échange.

Jeudi, c’est la traditionnelle dictée qui faisait les gros titres de presse. Selon une note reprise par RTL, le principe d’évolution positive pourra être appliqué prochainement aux dictées. En d’autres termes, ce ne serait plus les fautes qui seraient sanctionnées, mais plutôt les réussites qui seraient mises en évidence.

En terme de réforme de l’éducation, l’opposition n’est pas en reste. Vendredi, FranceInfo revenait sur le projet éducatif de « Force Républicaine », l’association de soutien à François Fillon. Dans son projet, l’association mise, entre autres sur un rétablissement des devoirs en primaire et un affinage des programmes scolaires.

Actualités liées

La Revue de presse de la semaine du 28 mars au 4 avril 2014

Actualité publiée dans "Société" le 04/04/2014

La Revue de presse de la semaine du 28 mars au 4 avril 2014

L’actualité principale de cette semaine est l’arrivée de Benoit Hamon à la tête de l’éducation nationale, en remplacement de Vincent Peillon dans le nouveau gouvernement.

La Revue de presse de la semaine du 11 au 18 avril 2014

Actualité publiée dans "Société" le 18/04/2014 - Mise à jour le 25/06/2014

La Revue de presse de la semaine du 11 au 18 avril 2014

Alors que les cartes scolaires commencent à se dessiner en France, le ministre de l’Éducation nationale est revenu sur la réforme des rythmes scolaires, qui sera appliquée dès la rentrée de septembre dans toutes les écoles, mais devrait être assouplie.

La Revue de presse de la semaine du 21 au 27 mars 2014

Actualité publiée dans "Société" le 28/03/2014 - Mise à jour le 03/11/2014

La Revue de presse de la semaine du 21 au 27 mars 2014

Après la semaine des mathématiques, c’est au tour de la presse et de médias d’investir les écoles cette semaine. une semaine également par une volonté d’aller de l’avant que ce soit vis-à-vis du handicap ou des pratiques éducatives

La Revue de presse de la semaine du 19 au 25 avril 2014

Actualité publiée dans "Société" le 25/04/2014 - Mise à jour le 25/06/2014

La Revue de presse de la semaine du 19 au 25 avril 2014

Les rythmes scolaires font de nouveau la une des grands titres de presse cette semaine. Alors que les maires de France s’interrogent sur le nouveau cadre de la réforme annoncé ces dernières semaines, le ministre de l’Éducation nationale a abordé les premières pistes d’assouplissement.

De la petite section au CM2