> > > Banalisation de la violence scolaire : Indochine sort un clip choc

Banalisation de la violence scolaire : Indochine sort un clip choc

Actualité publiée dans "Culture et médias" le 06/06/2013

Banalisation de la violence scolaire : Indochine sort un clip choc
Capture extraite du clip Collège Boy d'Indochine © IndochineEvo / Youtube

Collège Boy, le nouveau clip du groupe Indochine, réalisé par Xavier Dolan a été mis en ligne par Le Parisien, cherche à dénoncer la violence en milieu scolaire en mettant en scène un élève qui se fait tabasser puis tuer.

Un court-métrage insoutenable

Le dernier clip du groupe Indochine déclenche les réactions les plus vives. Tourné par le jeune réalisateur québécois Xavier Dolan (Les Amours imaginaires), le clip College Boy met en scène un jeune garçon harcelé par ses camarades de classe, tabassé, crucifié et enfin tué par balles devant les autres élèves aux yeux bandés, signe de l’aveuglement général.

Dans ce court-métrage en noir et blanc, le réalisateur esthétise, cristallise la violence vécue par ces jeunes, victimes de harcèlement. La mise en scène est à la fois théâtralisée, extrêmement travaillée et en même temps ancrée dans un réalisme ultra-violent. Xavier Dolan propose une mise en scène outrancière, baroque de la violence scolaire, avec ce garçon crucifié tel le Christ martyrisé, avant d’être achevé comme une bête.

Un débat sur la réelle portée éducative du clip

Collège Boy déclenche les réactions les plus enflammées depuis sa mise en ligne hier.Françoise Laborde, membre du CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) se place en tête des opposants au clip, pointant du doigt une violence « insoutenable » et promettant d’interdire le clip « aux moins de 16 ans et peut-être aux moins de 18 ans ».

De son coté, Éric Debarbieux, chargé de la prévention de la violence en milieu scolaire reconnaît les qualités du clip, mais regrette « que le film ne montre aucune solution, alors qu’elles existent ».

Le réalisateur, Xavier Dolan, ne nie pas la violence de son court-métrage, mais pour lui « il n’y a pas d’ambiguïté dans le message de non-violence du clip. On est immédiatement dans l’empathie avec le personnage » explique-t-il dans une interview à Bande à part :« On voulait envoyer aux jeunes une illustration logique et concrète de la violence dont ils sont victimes, acteurs ou observateurs »

Actualités liées

Un manque de parité dans les livres et films pour enfants

Actualité publiée dans "Culture et médias" le 31/05/2013

Un manque de parité dans les livres et films pour enfants

L’Observatoire des inégalités publie une analyse sur la place des filles, des garçons et de leurs représentations, dans les films et les livres pour enfants. La veille, le blog Culture G publiait le témoignage d’une libraire sur le même sujet.

Le héros Spirou célèbre ses 75 ans

Actualité publiée dans "Culture et médias" le 04/05/2013

Le héros Spirou célèbre ses 75 ans

Le 21 avril dernier, le célèbre Spirou fêtait ces 75 ans d’aventures. Pour l’occasion, Bruxelles, Paris et Angoulême ont prévu des expositions et les éditions Dupuis ont décidé de le moderniser en lançant l’application Spirou Z sur tablette.

Opération « Sacs de Pages » : des lectures pour les vacances

Actualité publiée dans "Culture et médias" le 18/07/2013

Opération « Sacs de Pages » : des lectures pour les vacances

L’association « Lire et Faire Lire » renouvelle cet été l’opération « Sacs de pages » qui permet aux enfants des centres de vacances et de loisirs de découvrir le plaisir de la lecture. Pour l’édition 2013, les organisateurs ont choisi le thème de la citoyenneté.

Cet été, le patrimoine français se découvre et s’adapte aux enfants

Actualité publiée dans "Culture et médias" le 19/07/2013

Cet été, le patrimoine français se découvre et s’adapte aux enfants

Pour les enfants qui ne partent pas en vacances, le ministère de la Culture et de la Communication a annoncé, en juin dernier, le lancement de la 9e édition des « Portes du temps ». Différentes activités sont prévues pour faire découvrir le patrimoine français.

De la petite section au CM2